Sièges

From March of History
Jump to: navigation, search

Définition

Une ville est dite en état de siège lorsqu'une ou des armées l'encerclent dans le but de s'en emparer. Il s'agit d'une bataille avec des règles particulières.

Vous pouvez voir les défenses mises en place à travers le brouillard de guerre. Référez vous au tableau de la section suivante pour savoir combien d'assiégeants nécessite chaque niveau de fortification.

Maintenir un siège

La base d'un siège est de couper la ville du monde extérieur et ainsi l'empêcher de s'approvisionner en nourriture. Dans cette étape votre armée n'est pas dans la ville adverse, vos hommes campent tout autour de la ville et la maintiennent sous blocus. Il y a bien entendu des pertes qui sont dues aux ripostes (des archers sur les remparts par exemple), mais les pertes des deux camps ne sont pas importantes.

Le but d'un siège n'est donc pas de tuer tous les assiégés, mais de maintenir le blocus pour les affamer, ce qui ce concrétise dans le jeu par la perte de moral de la ville. Une fois le moral de la ville en dessous de 20%, vous avez gagné.

Les assiégeants ont un moral dépendant du type de troupes composant l'armée assiégeante. Si vous avez des miliciens, le moral du siège sera donc de 30%. Si plusieurs unités sont présentes, il faudra panacher en fonction du nombre de régiments de chaque type.

Attention à bien distinguer le moral de la ville et le moral de la garnison qui la défend. Le moral de la garnison influe sur la force de combat des défenseurs si vous décidez de lancer un assaut.

Il vous faut un minimum d'hommes pour maintenir un siège. Voici un petit mémo utile sur les fortifications :

Seuils de siège selon le niveau de fortification
Fortification de la ville assiégée Garnison de la ville Maximum de régiments pouvant renforcer la défense Hommes minimum pour maintenir le siège Puissance d’artillerie minimum pour maintenir le siège Puissance d’artillerie minimum pour mener un assaut
Aucune 50 1 100
Palissades 50 1 150
Remparts 100 2 350 2
Remparts avec tours de flanquement 200 4 700 6 12

Attention, ceci est le seuil minimum nécessaire pour maintenir un siège, si vous avez par exemple 100 soldats pour assiéger une ville sans fortifications, vous pourrez lancer le siège. Cependant, si vous perdez un seul homme (et ça arrivera) le siège sera abandonné. Je vous conseille donc de prendre un régiment supplémentaire.

Notez également que les armées n'ayant pas un minimum de 20% de moral (1 coeur) ne sont pas comptabilisées dans les soldats aptes à maintenir un siège.

Rappel des puissance d'artillerie : Trébuchet 1 ; Bombarde 2.

Assaut

Quand vous maintenez un siège, vous avez la possibilité de lancer un assaut. Vos soldats montent alors sur les fortifications et tentent d’anéantir les assiégés. Ainsi, ce n'est plus le moral qui permet de définir le vainqueur, mais le résultat des assauts menés.

Attention : De forte pertes sont à prévoir. Les cavaliers et les chevaliers doivent descendre de cheval pour monter à l'assaut. Ils perdent donc leur bonus.

Il est possible de calculer les forces en puissance pour estimer les chances de réussite d'un assaut.

Calcul du potentiel militaire d'une armée

Selon l'annonce du 11 juillet 2014 [1], qui modifie le fonctionnement des combat, le nombre de coups infligés par un régiment vaut son effectif :

  • multiplié par le facteur de combat,
  • divisé par deux si le régiment a moins d'un coeur de moral,
  • augmenté de 50% si le régiment a 5 coeurs complets,
  • multiplié par un facteur aléatoire (entre 0 et 1)
  • augmenté de 10% si l'armée est contrôlée par un personnage martial (partiellement implémenté)

Pour plus de détail, se reporter à l'annonce [2]

Fonctionnement détaillé d'un assaut

L'assaut occasionne des pertes chaque jour IG, à compter du lendemain du jour où il est lancé. De plus, en fonction de ces pertes, le moral des troupes de chaque camp évolue à la hausse ou à la baisse, ce qui influe sur les combats des jours suivants.

Dès qu'il n'y a plus aucun défenseurs, la ville est prise.

Si l'effectif des assaillants tombe en-dessous du minimum requis pour le siège, celui-ci est automatiquement levé. Rappelons que des troupes dont le moral tombe en-dessous de 20% ne sont plus aptes à maintenir un siège.

Conseils

L'assaut n'est donc vraiment possible que si le potentiel militaire des assaillants dépassent largement celui des défenseurs. Parfois, il vaut mieux attendre que le moral baisse ou juste attendre la fin du siège. On retient qu'il faut au moins 10 fois plus d'assaillants que de défenseur pour espérer gagner un assaut.

A noter qu'en cas d'échec de l'assaut, si le moral de l'armée assiégeante tombe à 0, une sortie des défenseurs peut suffire à anéantir les assiégeants. Une armée à moral nul a en effet un potentiel militaire nul.